Je n’ai pas de diplôme, je fais comment ?

Ah ! La grande question du diplôme. Est-ce important d’en avoir un ? Est-ce superflu ? Pourquoi certains parents mettent-ils tant de pression à leurs enfants pour qu’ils en obtiennent un… voire deux ? Sûrement parce qu’à l’heure actuelle, la sélection à l’emploi se fait essentiellement par le diplôme et le parcours académique que vous avez, au détriment, parfois, de la personne que vous êtes ou de votre expérience extrascolaire.

Alors… la première chose à faire (et probablement la plus importante) si vous n’avez pas de diplôme est de ne pas vous décourager et de ne pas perdre confiance en vous. Les diplômes ne définissent pas qui nous sommes et vous pouvez atteindre le niveau de réussite professionnelle que vous souhaitez sans diplôme. D’ailleurs, rappelez-vous que Mark Zuckerberg a abandonné Harvard pour se concentrer sur le développement de Facebook… tout comme Bill Gates a abandonné avant d’obtenir son diplôme pour lancer Microsoft.

Définissez votre objectif professionnel

Maintenant que c’est dit, que faire ? La première étape est de définir votre objectif. Un diplôme est un outil pour atteindre un but, pas une fin en soi. Donc, quel est votre but ? Souhaitez-vous vous faire recruter dans une entreprise bien établie ? dans une start-up ? dans une organisation à but non lucratif ? Ou alors, souhaitez-vous lancer votre propre boîte ? Comme pour tout, définissez votre objectif et ensuite, vous pourrez définir la route pour l’atteindre.

Établissez la liste des qualifications requises

Une fois que vous avez défini votre objectif, réfléchissez aux qualifications requises pour y arriver. Regardez autour de vous… Quel est le parcours des gens qui ont ce type de poste ? Qui travaille pour cette industrie ? Allez à leur rencontre (via LinkedIn, à l’occasion de salons professionnels ou encore de meet-ups) et inspirez-vous de leurs parcours.

Une fois cela en tête, associez à chacun de ces critères vos propres qualifications et expériences. Vous n’avez pas de diplôme de compta, mais vous avez aidé vos parents à tenir les comptes de leur boutique pendant de longues années ? C’est une expérience à valoriser ! Vous n’avez pas de diplôme de journalisme, mais vous avez travaillé dans une radio pendant un job d’été ? Valorisez cela également ! Vous n’avez pas étudié le management, mais vous avez été moniteur de colo pendant les vacances ? Vous savez donc faire preuve de leadership, vous avez le sens des responsabilités et vous n’avez pas peur de vous retrousser les manches ! L’idée au cœur de ce processus est de valoriser ce que vous savez faire et vos expériences professionnelles (ou non professionnelles) pour montrer que vous avez les critères et les qualifications nécessaires pour prétendre à un certain poste.

Soyez volontaire

Être volontaire veut à la fois dire, « faire du volontariat » et « adopter un comportement volontaire ». Faites les deux ! Engagez-vous dans des projets pour gagner en expérience et cela montrera aux recruteurs à quel point vous êtes motivé et volontaire ! Ne pas avoir de diplôme ne veut pas dire que vous ne pouvez rien faire. Vous voulez un poste de manager de projet sans jamais avoir mis les pieds en école de commerce ? Faites du project management pour une organisation à but non lucratif ou une association. Vous voulez faire de l’événementiel ? Contribuez à l’organisation d’événements culturels volontairement. Cela vous permettra d’accumuler de l’expérience.

Misez sur les formations professionnelles

Si, au-delà de vos expériences, vous avez tout de même besoin d’acquérir des compétences techniques (il y a des choses qu’on n’invente pas) vous pouvez avoir un accès facile à pléthore de formations certifiantes ou tout bonnement prendre des cours du soir à la fac. Il existe plein de formations continues et de cursus courts en ligne ou en présentiel, très actionables, pour aller à l’essentiel et vous apporter le savoir nécessaire afin d’être confiant lors d’entretiens, démontrer votre motivation et accroître vos compétences. Vous pouvez aller jeter un œil sur Coursera, Udemy ou encore Skillshare, par exemple.

Mettez en avant vos soft skills

N’oubliez pas qu’il y a le savoir-faire et le savoir-être. Un tempérament volontaire et travailleur aura toujours de la valeur et sera toujours pris en compte dans un processus de recrutement. Votre savoir-être et vos soft skills peuvent d’ailleurs être des éléments différenciants pour booster vos candidatures et lors des entretiens d’embauche. La communication, la relation client, la négociation, la capacité à lire le langage corporel, le management, le fait de savoir collaborer en équipe, le management de gens plus juniors que vous, le fait de savoir désamorcer des situations délicates, le fait de savoir motiver les troupes et réunir les gens autour d’un même objectif… Toutes ces compétences ont pour point commun l’aspect humain que tout le monde n’a pas. Donc si vous l’avez, mettez-le en valeur ! Les managers nous embauchent souvent pour qui nous sommes et pas seulement pour ce que nous savons. Car les compétences techniques, ça s’apprend, le savoir-être, c’est autre chose !

Développez votre réseau

Dans le monde professionnel aujourd’hui, qui vous connaissez est aussi important que ce que vous connaissez, car avoir un réseau professionnel étendu, ça ouvre bien des portes ! Nous vous conseillions plus haut d’aller à la rencontre des gens qui ont des parcours dont vous pouvez vous inspirer et c’est applicable de manière générale pour les gens qui travaillent dans l’industrie que vous convoitez et au-delà. Parlez de votre projet professionnel autour de vous, allez à des événements, des conférences, interagissez et faites bonne impression ! Qui sait ? Peut-être que dans quelques mois, quelqu’un aura une opportunité pour vous, se souviendra de vous et vous mettra le pied à l’étrier. Ces personnes deviendront d’ailleurs éventuellement des mentors qui vous guideront et vous conseilleront. N’attendez pas que les opportunités viennent à vous, créez-les !

Pour conclure… mettez en avant la richesse de votre parcours et de vos expériences, quelles qu’elles soient, et entourez-vous de personnes qui vous tirent vers le haut et croient en votre potentiel. Il n’est jamais trop tard pour commencer en bas de l’échelle et gravir les échelons. Apprenez sur le tas, c’est la meilleure des écoles, et l’expérience est le meilleur des diplômes ! Croyez en vous et persévérez, la réussite est à la clé !

Articles, conseils pour décrocher votre futur job et vidéos!

Ne ratez pas nos nouveaux articles, vidéos et events.
Abonnez-vous à notre newsletter.

Voir notre blog