Comment réussir vos interviews grâce à la méthode STAR ?

Lors d’un entretien, vous avez toujours l’impression de ne faire que réciter votre CV ? Vous sentez que vous avez du mal à expliquer de manière efficace vos expériences et vos qualités ? Vous n’en pouvez plus de perdre le fil dans vos réponses ? Alors, la méthode STAR est pour vous ! Betuned vous explique dans cet article en quoi elle consiste et comment elle va vous aider à structurer vos propos !

Recruteur : « Bien, pourriez-vous maintenant me décrire une situation problématique à laquelle vous avez été confronté et comment vous vous en êtes sorti ? ». Candidat : « Bien sûr. Alors, une fois, mon équipe et moi-même avons eu un projet digital vraiment difficile à réaliser. On a mis en place pas mal d’actions et avec beaucoup d’efforts nous avons réussi tous ensemble à atteindre notre objectif ! » Pas très convaincant comme réponse n’est-ce pas ? Beaucoup de candidats éprouvent des difficultés lorsqu’il faut répondre à ce genre de questions. Pourtant, elles constituent une excellente opportunité de vous démarquer des autres candidats en mettant en avant vos expériences et compétences au travers d’exemples concrets ! Vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pas de soucis, Betuned vous explique comment donner plus de crédibilité à votre discours grâce à la méthode STAR.

La méthode STAR, qu’est-ce que c’est ?

C’est une méthode qui va vous permettre de mieux structurer vos propos et ainsi valoriser vos expériences lors d’un entretien. Bien souvent, les réponses offertes par les candidats sont soit trop courtes, confuses ou plates. On a souvent peur de se découvrir ou au contraire de trop en dire et de s’éloigner du sujet. Mais comment répondre de manière complète sans se perdre dans des détails inutiles ? Pour cela, rien de plus simple ! Il suffit de suivre le modèle Situation – Tâche – Action – Résultat dont STAR est l’acronyme :

  • Situation : Il s’agit ici de décrire une situation ou une tâche que vous avez dû accomplir dans le passé. Cette situation doit pouvoir démontrer que vous possédez telle compétence ou telle qualité. Vos exemples ne doivent pas forcément être tirés de votre expérience professionnelle, ils peuvent également provenir d’une activité bénévole, d’un projet scolaire, … L’important est que la situation soit pertinente !
  • Tâche : Une fois que vous avez planté le décor, il vous faut maintenant expliquer ce que vous étiez chargé de réaliser. Quelle était votre mission ? Quels étaient vos objectifs ? Quel rôle et quelles responsabilités avez-vous endossé dans cette situation ?
  • Action : lors de cette étape, vous devez expliquer ce que vous avez concrètement fait pour réaliser votre tâche. Quelles actions avez-vous personnellement entreprises pour atteindre votre objectif ? Gardez à l’esprit que c’est de votre entretien dont il est question, le recruteur désire donc savoir ce que VOUS avez fait personnellement. Évitez donc de décrire les actions de quelqu’un d’autre ou de l’ensemble de votre groupe et présentez vos contributions en utilisant le pronom « je ».
  • Résultat : Concluez votre réponse en présentant les résultats de vos actions, de préférence de manière chiffrée. Comment cela s’est-il terminé ? Avez-vous atteint vos objectifs ?

Complet oui, mais surtout précis !

Cette technique demande de produire un discours précis et pertinent, elle doit donc être bien préparée avant l’entretien. Il faut savoir présenter ses expériences de la manière la plus complète possible tout en allant à l’essentiel. Chaque point doit tenir en deux ou trois phases, sauf pour le point « Action ». Celui-ci nécessite que vous développiez plus votre réponses. C’est le moment de vous mettre en avant et de montrer ce que vous avez entrepris pour atteindre vos objectifs ! Vous pouvez également précisez quels outils et logiciels vous avez utilisé en particulier pour réaliser vos tâches.

Se préparer d’accord, mais comment ?

Vous ne pouvez évidemment pas deviner quelles questions va vous poser le recruteur lors de l’entretien. Mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas préparer vos réponses pour autant ! Commencez par relire la description de l’emploi pour lequel vous postulez. Quelles sont les compétences recherchées ? Est-ce l’esprit d’équipe ? Racontez alors la fois où vous avez réussi à garder un groupe de 10 personnes motivées et soudées autour d’un projet. On recherche quelqu’un capable de gérer les conflits ? Décrivez ce que vous avez entrepris pour désamorcer une situation compliquée avec un autre employé. La description d’emploi met-elle en avant la capacité d’adaptation ? L’autonomie ? La gestion de projet ? La capacité de travailler sous pression ? Alors préparez pour chacune de ces compétences une réponse qui montre que vous êtes le candidat idéal !

Ne vous limitez pas seulement à la job description, mettez-vous également à la place du recruteur. Que chercheriez-vous chez un candidat ? Et surtout, quelle réponse vous convaincrait le plus ? Voici, pour vous aider à commencer votre réflexion, quelques exemples de questions :

  • Pouvez-vous me décrire une situation où vous avez fait une erreur ? Comment avez-vous réagi et qu’avez-vous entrepris pour y remédier ?
  • Parlez-moi d’une situation problématique que vous avez dû gérer. Quel était le problème et comment avez-vous pu le résoudre ?
  • Parlez-moi d’un projet que vous avez mené. Quel était ce projet ? Comment l’avez-vous mené à bien et quel a été le résultat obtenu ?
  • Décrivez-moi votre rôle au sein d’un groupe. Comment interagissez-vous avec les autres personnes ? Quelles sont les responsabilités que vous endossez généralement ?

Et si le recruteur me pose une question à laquelle je ne m’étais pas préparé ?

Ne cédez pas au stress. Il est évidemment impossible de prévoir et préparer chaque question. Il se peut donc que vous vous retrouviez face à une question à laquelle vous n’aviez pas pensé. Peut-être qu’une des réponses que vous aviez préparées peut correspondre si vous en modifier un peu le contenu ? Si non, vous pouvez toujours demander quelques minutes de réflexion au recruteur. Loin d’être considéré comme une faiblesse, ce moment de pause montrera que vous réfléchissez vraiment à la question et que vous cherchez à répondre de la manière la plus pertinente possible.

Vous voulez aller encore plus loin que la méthode STAR ?

Il existe également une variante à la méthode STAR : la méthode STAR(R). Cette variante comprend les quatre points vus précédemment et en inclut un nouveau : l’étape « Réflexions ». Cette étape permet au candidat de montrer qu’il est capable de se remettre en question face à une situation donnée. Avec le recul, qu’estimez-vous avoir fait de bien ou de mal ? Quels sont les points qui auraient pu être améliorés ? Que changeriez-vous et garderiez-vous dans votre façon de faire ? Cette analyse prouvera au recruteur que vous savez vous montrer critique envers vous-mêmes et que vous pouvez tirer des leçons de vos actions passée.

Et ça ressemble à quoi une bonne réponse au juste ?

Prenons par exemple cette question : “Parlez-moi d’un projet que vous avez mené. Quel était ce projet ? Comment l’avez-vous mené à bien et quel a été le résultat obtenu ?”

Articles, conseils et vidéos pour décrocher votre futur job!

Ne ratez pas nos nouveaux articles, vidéos et events.
Abonnez-vous à notre newsletter.

Voir notre blog