Comment répondre à la question « Citez 3 qualités et 3 défauts » ?

Bien que certains recruteurs n’adhèrent plus vraiment à cette question, elle reste tout de même incontournable pour beaucoup lors d’un entretien d’embauche. Mais quelle est la bonne réponse ? La réponse risque de vous surprendre : il n’y en a pas une en particulier. Par contre, il y en a beaucoup de mauvaises.

Comment répondre à la question "3 qualités et défauts" ?

Cette question, vous la connaissez. Très souvent, l’interview suit son cours : vous vous présentez rapidement, expliquez votre parcours et comment vous avez pris connaissance de l’offre d’emploi. Le recruteur vous parle ensuite un petit peu de l’entreprise et de la fonction. Puis, le moment arrive où il vous pose cette fameuse question « Pouvez-vous me citer 3 qualités et 3 défauts qui vous caractérisent ? ».  Pas de soucis, vous avez maintenant l’habitude et vous avez préparé à l’avance votre réponse. Vous avez choisi des qualités assez ordinaires et des défauts assez neutres pour être sûr de ne pas perdre des points aux yeux de votre interlocuteur. Vous êtes sûr de vous, vous ne pouvez pas vous tromper sur cette question ! Pourtant, il va peut-être falloir revoir quelque peu votre stratégie …

Des candidats et des réponses formatés

Cette question est devenue tellement courante lors d’un entretien que beaucoup de candidats sont formatés à y répondre. Ils vont alors la préparer à l’avance du mieux qu’ils peuvent, mais tombent finalement souvent dans des réponses bateaux. Si se trouver des qualités ne semblent pas trop compliqué, se trouver des défauts l’est souvent plus. Alors, on choisit la facilité avec des réponses assez neutres pour éviter de trop se découvrir.

Or, c’est exactement l’inverse qu’attend le recruteur. Lorsque celui-ci rencontre un candidat, son but premier est de déterminer si son profil correspond ou pas à l’entreprise et à la fonction disponible. Au-delà de connaitre vos qualités et défauts, cette question lui permet également de juger votre capacité autocritique, votre maturité et votre connaissance de vous-même.

Proposez une réponse sur mesure

Les recruteurs rencontrent quotidiennement un grand nombre de candidats. Ils reçoivent donc souvent le même type de réponses « langue de bois » et de faux défauts de la part de ceux-ci. Pour sortir du lot, il faut donc que vous lui fournissiez une réponse honnête et personnalisée. Gardez à l’esprit que l’essentiel lors d’un entretien est de faire comprendre qui vous êtes, avec vos qualités et vos défauts. Vous devez vous les approprier et réussir à les mettre en avant de manière optimale.

Pour cela, commencez par privilégier le « je » au « on dit de moi que ». En parlant de vous à la première personne, vous montrez au recruteur que vous vous connaissez bien et que vous assumez votre potentiel et vos failles. Mises à part vos compétences, ce sont vos qualités humaines et professionnelles qui vont vous permettre de vous démarquer des autres candidats. Soyez donc sincère et authentique lorsque vous répondez.

La forme prime sur le fond

Attention, il ne suffit pas de simplement citer 3 qualités et 3 défauts. Il faut que vous intégriez vos réponses dans des phrases qui vous permettront d’argumenter et de donner des exemples personnels. N’hésitez pas à expliquer comment vos qualités peuvent servir pour ce poste et de quelle façon vous travaillez sur vos défauts au quotidien. Gardez à l’esprit que, plus que le fond, c’est la forme qui prime. Le plus important ici est la manière dont vous allez vous racontez et vous mettre en avant.

Par exemple, répondre « Je suis quelqu’un de timide » n’est pas suffisant. Par contre, si vous ajoutez « C’est un défaut sur lequel je travaille depuis des années. J’ai décidé de me forcer à aller plus souvent vers les gens pour apprendre à gérer mon stress et à dompter cette peur. Ma timidité est toujours présente mais j’ose à présent beaucoup plus m’affirmer lorsqu’il le faut ». En agissant de la sorte, vous montrez non seulement que vous êtes conscient de vos faiblesses, mais également que vous travaillez dessus.

Comment trouver la réponse qui me correspond ?

Il n’y a pas de formule magique. La meilleure façon de répondre le plus authentiquement possible est de vous connaitre vous-même. Beaucoup de candidats pensent que parler de soi ne se prépare pas. Or, ici vous devez non seulement vous connaitre mais également être capable de vous décrire de façon précise et organisée. Prenez donc le temps de réfléchir sur vos compétences, sur vos valeurs, sur ce que vous aimez et n’aimez pas faire, sur vos forces et vos faiblesses ou encore sur ce que vous pouvez apporter à un groupe.

Vous pouvez également demander à votre entourage de répondre à ces quelques questions à propos de vous. Pour un maximum d’honnêteté, vous pouvez par exemple leur faire remplir à ce sujet un petit sondage anonyme. Vous éviterez ainsi toutes réponses « langue de bois ». Une fois que vous aurez obtenu leurs réponses, comparez-les avec les vôtres. Vous aurez ainsi une idée de la personne que vous pensez être et de celle que vous présentez aux personnes autour de vous.

Si cela ne vous suffit pas, il existe également une multitude de tests de personnalité en ligne qui peuvent vous aider dans votre recherche. Par exemple, ce site présente l’ensemble des tests de personnalité utilisés lors de recrutements alors que celui-ci répartit les participants en 16 types de personnalités différentes. Ce ne sont évidemment que deux exemples parmi tant d’autres. Gardez cependant toujours à l’esprit que même si les résultats obtenus vous permettront de mettre le doigt sur certains aspects de votre personnalité, ils doivent tout de même être relativisés.

Quelles qualités choisir ?

C’est le moment de vous mettre en avant et de montrer que vous avez les qualités requises pour remplir ce post. Attention malgré tout de rester humble afin de ne pas passer pour quelqu’un d’arrogant ou de prétentieux. Parmi les 3 qualités que vous allez citer, n’oubliez pas qu’au-delà des qualificatifs, la maitrise d’une langue étrangère (ou plusieurs) ou d’une compétence spécifique peuvent être perçus comme des points forts.

Vous pouvez par exemple choisir deux qualités concernant directement des compétences qui vous permettront de mener à bien le job auquel vous postulez et une troisième concernant votre personnalité. L’important ici est de choisir des qualités utiles et en lien avec la profession que vous exercez et de les illustrez avec un exemple personnel.

Enfin, évitez d’utiliser des qualificatifs usés et vidés de leur sens comme « motivé » ou « rigoureux ». Surtout, évitez de dire que vous êtes « perfectionniste ». Si on y réfléchit, une personne perfectionniste peut difficilement être le collègue idéal. En effet, celle-ci aura toujours du mal à clôturer un projet et aura toujours peur de se lancer de peur de mal faire. À éviter donc …

Quels qualités et défauts doit-on mettre en avant lors d'un entretien ?

Et au niveau des défauts ?

Encore une fois, vous devez absolument éviter les réponses bateaux. Le recruteur attend un défaut qui en soit vraiment un. Si vous voulez sortir du lot, donnez une réponse réfléchie et sincère. On évite donc les faux défauts ou encore les défauts « mignons » du style « je suis gourmand ». Ce genre de réponse n’intéresse pas le recruteur et vous risquez de perdre son intérêt en agissant de la sorte. Soyez donc conscient de vos propres défauts mais montrez à votre interlocuteur que vous travaillez dessus à l’aide d’un exemple personnel.

Veillez cependant à ce que le défaut ne soit pas en contradiction fondamentale avec le poste que vous voulez occuper. Par exemple, un candidat à un poste d’informaticien pourra difficilement avouer des lacunes dans ce domaine ou un manque de concentration. Il pourra par contre plus facilement admettre un manque d’aisance relationnelle par exemple.

Peu importe les défauts que vous choisissiez, n’oubliez pas que le plus important est la façon dont vous allez présenter les choses. Par exemple, une personne autoritaire pourra expliquer « qu’elle aime le travail bien fait et qu’elle n’a pas peur de prendre le lead dans un projet ». Une personne désorganisée pourra de son côté argumenter « qu’elle effectuera son travail de manière optimale pour peu qu’elles reçoivent des outils d’organisation simples et des deadlines claires ».

Il existe cependant des qualificatifs qu’il vaut mieux éviter tant ils ont une portée négative. Par exemple, il sera difficile d’argumenter des défauts tels que « fainéant, anxieux, égoïste, … » et vous risqueriez alors de laisser une mauvaise image de vous auprès du recruteur.

Et si je veux échapper à la question ?

C’est possible, mais pas de n’importe quelle manière. Par exemple, essayer de se défiler avec humour en répondant que vous n’avez pas de défauts ne fera probablement pas rire le recruteur. Par contre, vous pouvez éviter cette question en prenant vous-même les devants. En abordant de votre propre initiative le sujet lorsque vous racontez votre parcours, vous devenez maître de la façon dont vous présentez les choses. Vous aurez alors tout le loisir de vous justifier et de donner des exemples frappants. Par exemple, lorsque vous abordez votre emploi précédent, vous pouvez expliquer ce qui vous a plu ou non, quel type de travailleur / collègue vous étiez, …

Conclusion

Beaucoup de recruteurs trouvent aujourd’hui que cette question est dénuée d’intérêt. En effet, ils jugent difficile d’évaluer la personnalité d’un candidat sur la base de quelques adjectifs sortis à la volée lors d’une interview. Beaucoup préfèrent donc chercher des éléments de réponses dans l’échange sans avoir à formuler cette question. Pourtant, tous n’ont pas abandonné cette pratique. Il est donc toujours bon de s’y préparer au cas où la question ressortirait lors d’un entretien.

Gardez à l’esprit qu’il n’y a pas de défauts et de qualités bons en soi. Soyez sincère et authentique et montrez à l’aide d’exemples personnels pourquoi vous (et personne d’autre) correspondez à ce job.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter beaucoup de succès dans votre recherche de travail !

Articles, conseils et vidéos pour décrocher votre futur job!

Ne ratez pas nos nouveaux articles, vidéos et events.
Abonnez-vous à notre newsletter.

Voir notre blog